ET SI VOUS GÉNÉRIEZ DU STRESS EN MANGEANT? 

Dans l’épisode 34 du podcast Zen et Pro, je reçois Solenn Miot, naturopathe, avec qui l’on aborde les liens entre ce que nous mangeons et notre stress. 

On voit ensemble : 

– Comment prendre soin de son microbiote 

– Comment éviter certaines carences alimentaires 

– La détox: pourquoi et comment? 

– Attention au sucre 

– Manger et bouger en conscience  

Gestion des Pics de Stress

Apprenez à faire redescendre la pression en moins de 3 minutes dans toutes les situations.

Cliquez ici pour découvrir la Gestion des Pics de Stress

Synthèse de l’épisode

Solenn Miot est naturopathe. Découvrons ensemble les liens entre stress et nutrition ainsi que 5 conseils pour réduire le stress grâce à la nourriture.

Mauvaise alimentation = stress

L’alimentation, peut non seulement augmenter le stress, mais également directement en créer.

Le stress n’est pas un problème en soi, mais plutôt un symptôme indicateur d’un problème plus profond.

Les sources du stress peuvent être classées en deux catégories :

  • Externes: difficultés familiales, travail…
  • Internes: ne pas prendre soin de notre organisme, par exemple par l’alimentation, peut engendrer du stress.

Tout le long de notre système digestif, 200 millions de neurones sont directement connectés à notre cerveau. Il existe donc un lien direct entre notre système émotionnel et cognitif et notre système digestif.

Notre microbiote (les milliards de bactéries présentes dans notre ventre) joue un rôle important dans la digestion et l’assimilation des nutriments mais c’est également lui qui assure la bonne communication entre la tête et le ventre.

Bien manger pour ne pas générer de stress

1er conseil : prendre soin de son microbiote

La flore intestinale est différente pour chacun.

Pour l’entretenir, il est conseillé de :

  • Favoriser tous les aliments qui contiennent des probiotiques (fromages, boissons fermentées).
  • Favoriser les prébiotiques : qui permettent de faire vivre la flore intestinale (fruits et légumes tels que les bananes, asperges, oignons, salsifis…).
  • Prendre des probiotiques sous forme de complémentations plusieurs fois dans l’année et notamment en cas de cure d’antibiotiques.

Prendre soin de notre microbiote va nous permettre de mieux absorber certains aliments. Pour être efficace, le microbiote doit être composé à 80% de bonnes bactéries.

2ème conseil : faire attention au risque de carences alimentaires, notamment en vitamine D

La vitamine D n’est retrouvée que dans très peu d’aliments et très peu dosée : les petits poissons gras, certaines huiles (essentiellement de poisson), le chocolat.

Elle est surtout produite par le corps lors de son exposition à la lumière du soleil.

Aujourd’hui, quasiment un français sur deux est en manque de vitamine D, par manque d’exposition à la lumière du jour.

3ème conseil : la détox

Tout comme on nettoie quotidiennement notre peau, le jeûne permet de nettoyer l’intérieur de notre corps.

Trois jours sont suffisants. Pour commencer, il est important d’être accompagné, de ne pas le faire pour de mauvaises raisons (perte de poids), d’y ajouter des plantes détoxifiantes et de boire beaucoup d’eau.

Après ce jeûne, on retrouve le goût des aliments, on apprend à se poser pour manger, on retrouve un meilleur sommeil, on gère beaucoup mieux ses émotions et on a la tête beaucoup plus claire.

Mettre son corps au repos permet donc de réduire les symptômes du stress.

4ème conseil : attention au sucre

Les personnes stressées peuvent avoir un penchant pour le sucre ou la dépendance alimentaire.

Or, le corps, qui n’est pas fait pour recevoir du sucre en grande quantité, va devoir rétablir un taux de sucre constant en produisant de l’insuline, ce qui est très fatigant pour l’organisme et le met en situation de stress.

On produit alors notre propre stress.

La consommation modérée de sucre, lorsqu’elle reste un plaisir, n’est pas dérangeante. Par contre, si le sucre devient un besoin, il y a probablement un problème plus profond à rechercher.

5ème conseil : Manger et bouger en conscience

Manger en conscience signifie que l’on prend le temps de manger en posant notre corps, en mâchant bien, en étant conscient de ce que l’on mange.

En effet, les repas pris en vitesse, ou même devant le PC ont tendance à dérégler le schéma mental de l’alimentation, générer du stress et augmenter le risque de prise de poids.

De même, il est important de bouger en conscience. Les énergies positives viennent par le mouvement et cela permet de se vider la tête.

Retrouvez Solenn Miot sur revele-et-vous.com

Abonnez-vous au podcast Zen et Pro sur…

iTunes
Android
YouTube
Facebook
LinkedIn