Dans l’épisode 33 du podcast Zen et Pro, je reçois Astrid Le Fur, coach spécialiste du burn-out.
On voit ensemble comment détecter les signaux d’alerte lorsque le stress devient dangereux, ainsi qu’un processus en 3 étapes pour éviter le  burn-out.

Gestion des Pics de Stress

Apprenez à faire redescendre la pression en moins de 3 minutes dans toutes les situations.

Cliquez ici pour découvrir la Gestion des Pics de Stress

Synthèse de l’épisode

Il y a, encore aujourd’hui, beaucoup de méconnaissances sur le burn out, et repérer en amont les signes annonciateurs de stress chronique peut permettre de rectifier les choses avant d’en arriver là.

Quand le stress devient-il dangereux ?

L’importance du sens

Les conditions et l‘environnement de travail jouent un rôle important, mais ils ne sont pas les seuls. Si l’on dépense beaucoup d’énergie à faire quelque chose qui n’a que peu de valeur pour nous, les petites satisfactions que l’on en retire (un bon salaire, une reconnaissance professionnelle…) ne suffisent pas. Cela ne nous nourrit pas suffisamment et on finit par s’épuiser.

Le corps ne ment jamais

Lorsque l’on se rend compte que l’on présente une accumulation de symptômes, sans pouvoir leur trouver de cause, il s’agit souvent des signes que nous envoie notre corps pour nous faire comprendre que l’on n’est pas sur la bonne voie.

Parmi les plus courants (mais la liste n’est pas exhaustive), on trouve :

  • Des signes de stress et de fatigue, ainsi que des difficultés à se lever le matin.
  • Une perte de motivation.
  • Des symptômes physiologiques : de la migraine aux maux de dos, en passant par des problèmes articulaires, respiratoires, de peau, de vue, de concentration et de mémoire, des maladies cardiaques (cœur qui s’emballe, notamment la nuit), des insomnies, des ruminations, de l’hypertension, des problèmes digestifs, des troubles sexuels…

Les signes vont dépendre de la personnalité de chacun.

Comment s’en rendre compte ?

Le fait de se poser la question : « Quand et comment puis-je me rendre compte que mon stress devient problématique ? » est déjà un symptôme en soi, un premier pas vers le diagnostic.

Faire la liste des troubles

Lister, sur les derniers mois, les dysfonctionnements physiologiques mais aussi émotionnels qui sont survenus permet d’en prendre conscience.

En plus du volet physique dont nous avons parlé plus haut, il est important d’y associer le volet émotionnel : « Quand et à la suite de quoi ai-je fondu en larmes ? me suis-je mis en colère ? me suis-je énervé sur les enfants… ? » sont autant de questions qu’il est intéressant de se poser.

Se libérer de ses croyances

Lister les symptômes ne va pas suffire à faire changer les choses. Pour cela, il faut agir. Et pour pouvoir agir, il faut se libérer de toutes les croyances et peurs qui nous freinent.

Parmi les plus courantes (mais la liste n’est pas exhaustive), on trouve :

  • Le regard des autres: Que vont penser les autres si l’on ose se mettre en arrêt de travail ? Quelles conséquences cela aurait-il sur notre carrière ?
  • Se croire indispensable: Il est pourtant avéré que même en cas d’arrêt imprévu et non préparé, le service et l’entreprise continuent de fonctionner. Georges Clémenceau disait à ce sujet que : « Les cimetières sont pleins de gens irremplaçables ».
  • Lâcher, c’est pour les faibles. Or, ce sont justement ceux qui ne vont pas lâcher qui vont aller jusqu’au burn out. Avoir l’humilité de reconnaître que l’on ne va pas bien permet de prendre les mesures nécessaires.

Se faire accompagner

Trois branches d’experts peuvent nous aider :

  • Notre médecin traitant ou le médecin du travail : ils peuvent traiter les symptômes et nous arrêter si besoin.
  • Un psychologue : il soigne les blessures psychologiques et émotionnelles accumulées.
  • Un coach professionnel : il aide à mettre en place des actions pour créer le futur que l’on souhaite.

Si vous avez lu cet article jusqu’au bout, n’attendez pas qu’il soit trop tard pour suivre ces quelques conseils.

Retrouvez Astrid Le Fur sur partagetonburnout.fr

Liens vers les ressources citées dans cet épisode

Abonnez-vous au podcast Zen et Pro sur…

iTunes
Android
YouTube
Facebook
LinkedIn